L’ARMDS renforce les capacités des acteurs de la commande publique de la région de Koulikoro

Après les régions de Kayes, case Mopti et Sikasso, cure les acteurs de la commande publique de la région de Koulikoro étaient à l’école de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public.

Du 3 au 5 novembre 2015, l’ARMDS a organisé deux sessions de formations des acteurs de la commande publique de la région de Koulikoro sur les procédures nationales de passation,

d’exécution et de règlement des marchés publics et des délégations de service public. C’était au Centre Marie Dellhez de Koulikoro. A l’ouverture, le deuxième adjoint au maire de la commune urbaine de Koulikoro, Mamadou Singaré, a souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants dans la cité du Méguétan. Il a souligné l’importance d’une telle formation pour les acteurs de la commande publique dans leur travail de tous les jours.

 

Dans son intervention, le président du Conseil régional du patronat, Sékou Diakité, a remercié l’ARMDS pour cette heureuse initiative. Selon lui, la question des marchés publics ainsi que les problématiques qui gravitent tout autour révèle à suffisance un besoin sans conteste de maitriser l’intégralité des procédures par l’ensemble des acteurs de la commande publique.

 

De son côté, le représentant de l’ARMDS, Abdourazack A. Maïga, a relevé que l’activité de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics souffre aussi entre autres de méconnaissance des textes, de fractionnement des dépenses et de retards enregistrés dans leur exécution. Pour y remédier, l’ARMDS accompagne les acteurs impliqués dans ce domaine, à travers ces sessions de formation et en leur fournissant toute la documentation en vigueur sur les marchés publics et les Délégations de Service Public.

 

C’est pourquoi, suite à ces constats, l’ARMDS a accentué ces activités de formation et d’information des acteurs de la commande publique. Et les deux présentes sessions de formation découlant de la mise en œuvre de son plan opérationnel 2015 s’inscrivent dans ce cadre. Un des objectifs visés par ces deux sessions de formation est de promouvoir les quatre principes régissant les marchés publics et les délégations de service public édictés par notre règlementation nationale à savoir : l’économie et l’efficacité du processus d’acquisition ; le libre accès à la commande publique ; l’égalité de traitement des candidats, la reconnaissance mutuelle ; la transparence des procédures, et ce à travers la rationalité, la modernité et la traçabilité des procédures. 

 

M. Maïga a saisi l’occasion pour porter à la connaissance des acteurs publics et privés qu’un nouveau code des marchés publics et des délégations de service public vient d’être adopté par le gouvernement par décret n°2015-0604/P-RM du 25 septembre à la suite de l’adoption des nouveaux Dossiers Types d’Appels d’Offres Nationaux issues des Dossiers Standards Régionaux d’Acquisition de l’UEMOA. A le croire, ces adoptions sont la suite logique de la relecture entreprise depuis 2014 par l’ARMDS en étroite collaboration avec la Direction générale de marchés publics et des délégations de service public en vue de prendre en charge les recommandations pertinentes formulées tant par les acteurs nationaux que par les Partenaires techniques et financiers.

Pour sa part, le représentant du Gouverneur de la Région de Koulikoro, Bougouzanga Coulibaly, a remercié l’ARMDS pour l’importance accordée à la formation des acteurs chargés de la commande publique dans les régions. Il a rappelé que de 2011 à nos jours neuf sessions de formation ont été organisées par l’ARMDS à Koulikoro pour le renforcement des capacités de 335 acteurs dont 40 femmes.

 

Pour M. Coulibaly, de toutes les activités gouvernementales, la passation des marchés publics est la plus sensible, la plus délicate et voire la plus vulnérable à la corruption. Pour cette raison, la formation des acteurs impliqués dans la commande publique attire l’attention des plus hautes Autorités du pays, comme action prioritaire visant à promouvoir l’efficacité et l’efficience dans l’exécution des dépenses publiques. « En tant que personne responsable des marchés, autorités de contrôle, de conclusion et d’approbation, vous êtes le maillon central du dispositif de passation des marchés publics et des délégations de service public au niveau Régional. Chaque fois que vous devez donner votre quitus dans une procédure de passation de marchés publics, vous devez être vigilants et pleinement avertis des enjeux desdites procédures, d’où l’intérêt du présent séminaire qui vise à vous outiller pleinement afin que vous assuriez au mieux votre rôle », a déclaré M. Coulibaly.

 

Selon lui, il importe que chaque acteur soit pleinement informé de ses attributions et des conséquences des actes qu’il pose en matière de passation des marchés publics et des délégations de service public et ne mettre en avant que le respect des principes de transparence et d’équité à l’égard des candidats dans l’attribution des marchés publics, puisque cela constitue un des facteurs d’efficacité et d’efficience de la dépense publique. S’adressant particulièrement aux opérateurs économiques, il leur demande de professionnaliser leurs activités et d’investir dans la formation en vue de présenter des offres de qualité répondant aux exigences des dossiers d’appels d’offres.

 

Au terme des deux sessions de formations, les participants recommandent, la poursuite du programme de formation continue des acteurs de la commande publique sur la réglementation nationale, la vulgarisation des nouveaux textes notamment les nouveaux dossiers types, le code des marchés publics et ses textes d’application et l’appui technique et financier de l’Etat au secteur privé en vue de la création d’entreprises viables.