Membres du Conseil de Régulation et cadres du Secrétariat Exécutif de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) renforcent leurs capacités sur l’audit des marchés publics et le règlement des litiges. Cette s

Membres du Conseil de Régulation et cadres du Secrétariat Exécutif de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) renforcent leurs capacités sur l’audit des marchés publics et le règlement des litiges. Cette session de formation de 5 jours se déroule au Conseil national du patronat du Mali.

A

l’ouverture, sick le président de l’Autorité de régulation des marchés publics et de délégations de service public, Dr Allassane BA, a rappelé que cette session de formation est la traduction concrète de la mise en œuvre d’une partie du programme de formation de l’ARMDS au titre de 2017.

Les marchés publics revêtent une importance économique considérable pour le devenir du pays. Selon le président de l’ARMDS, au cours de l’année 2016, 1 627 marchés totalisant un montant de 696 095 265 670 FCFA ont été passés par les autorités contractantes. Entre 2013 et 2016, la moyenne annuelle des marchés passés s’élève à 404 081 083 539 FCFA. Ce qui dénote une augmentation de plus en plus croissante du volume des marchés.

« Au regard de l’importance des marchés publics dans l’économie nationale, la formation de tous les acteurs de la commande publique constitue un sacerdoce pour l’ARMDS. Il s’agit d’une action prioritaire et hautement importante pour l’Autorité de régulation de la commande publique afin de promouvoir la gouvernance économique et l’optimisation des dépenses publiques », a indiqué le président de l’ARMDS.

L’audit des marchés publics et le règlement des litiges constituent des missions fondamentales de l’ARMDS. C’est pourquoi, cette formation de 5 jours qui mérite d’être appréciée à sa juste valeur a fondamentalement pour objectif d’échanger en profondeur les normes applicables à l’audit des marchés publics; le processus de réalisation d’une mission d’audit des marchés publics ; les risques généraux liés au choix des missions, l’exploitation des rapports d’audit des marchés et les processus de règlement des litiges dans le domaine des marchés publics et des délégations de service public.

« J’ose espérer qu’au sortir de cette session d’échange, chacun aura le sentiment d’avoir appris de l’autre, surtout entre professionnels du domaine et pour qui mesure le rôle et l’importance de l’audit des marchés publics et le règlement des litiges dans la régulation des marchés publics. Ces échanges devront, sans nul doute, permettre de contribuer in fine à l’effort d’assainissement de notre système de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics », a déclaré Dr Allassane BA.

Pour rappel, cette session de formation est financée par la Banque Africaine de Développement à travers le Projet d’Appui à la Gouvernance Economique (PAGE). Ce projet prévoit également d’accompagner l’ARMDS pour la formation de 700 acteurs de la commande publique à l’intérieur du pays. Déjà, on note quatre (4) sessions de formation au bénéfice des acteurs de la commande publique de la région de Kayes. Les préparatifs des Sessions à l’intention des acteurs de la commande publique de la région de Koulikoro sont en cours.